Think more ecologic / Penser un peu écolo

Hello,

I’m looking for a way to put my server to sleep. For example, there are times when I have no use for my server, for example between 3 a.m. and 8 a.m.

I would like to know if there is a method of making the server sleep during this period, as if unplugging the plug. This in order to reduce its consumption and its functioning. But the other question is, is there any real use in doing this?

It is not a financial question, it is the principle of: I am not in a room, I turn off the light.
Thank you for your opinions and your feedback.
Guillermo


Bonjour,

Je cherche le moyen de faire dormir mon serveur. Par exemple il y a des périodes ou je n’ai aucune utilité de mon serveur par exemple entre 3h et 8h du matin.

J’aimerais savoir s’il y a une méthode pour faire dormir le serveur sur cette période, comme si j’en débranchais la prise. Cela de manière à réduire sa consommation et son fonctionnement. Mais l’autre question est, il y a-t-il une réelle utilité à faire cela ?

Ce n’est pas une question financière, c’est le principe de : je ne suis pas dans une pièce, j’éteins la lumière.
Merci pour vos avis et vos retours.
Guillermo

4 Likes

Avec un cron + le bios (ou cron + prise programmable)

2 Likes

To expand on @ljf’s answer: you would create a cron script to shut down your computer every night at 3 a.m. (ex: https://askubuntu.com/a/567964/391312), and you would set your server’s BIOS/UEFI settings to auto power on at 8 a.m.

2 Likes

Bonjour,

Je n’ai pas la réponse mais je salue l’intention ! :clown_face:

Bonne journée.

Snoopy

2 Likes

Merci j’avais oublié le BIOS de la machine. La seule option que j’ai c’est allumé après coupure de courant, mais du coup oui je vais mettre un cron shutdown et une coupure de prise juste après alors et faire les tests comme sa dans un premier temps. Merci pour le tuyau :slight_smile:

Merci du tuyau, c’est intéressant.

1 Like

Perso je suis toujours sceptique de ces trucs “pour l’écologie”. On nous a bourré le crâne sur le fait qu’on allait pouvoir sauver la planète en éteignant les lumières lorsqu’on quitte un pièce, en pissant sous la douche, et en remplaçant les pailles-en-plastique-emballé-dans-du-papier par des-pailles-en-papier-emballés-dans-du-plastique.

Même si ce n’est mathématiquement pas strictement inutile, un sacré paquet de ces pratiques / changements sonne aussi utile que d’essayer de déplacer une montage en sautant à pied joint dessus (spoiler : même si t’es un million à sauter à pied joint sur la montagne, elle bouge pas beaucoup au final, même si tout le monde s’applique à sauter du plus fort qu’il peut), mais donne une impression de “faire quelque chose” tout en perpetuant le status quo.

Pour ce qui est du numérique, c’est encore pire car il n’y a pas de masses de données quantitatives. On commence à entendre tout et son contraire, comme d’un côté “supprimer des mails dans sa boîte mail c’est bon pour la planète” (spoiler: ça sert à rien) et de l’autre côté des magasins te proposent de t’envoyer ton ticket de caisse par mail plutôt qu’en papier car “c’est mieux pour la planète” (spoiler: probablement pas)

Pour ce qui est du cas présent (coût écologique d’un équipement électronique) : l’écrasante majorité du coût écologique se situe lors de la création de l’objet et non pas lors de son utilisation. Chercher à réduire le coût écologique de ses équipements en optimisant leur utilisation ou non-utilisation, ça parraît dérisoire au regard du fait qu’une partie importante de la population mondiale remplace son smartphone tous les 6 mois ~ 2 ans. Aussi : une grosse partie du coût écologique est lié en particulier à la fabrication des écrans (pas sur de savoir pourquoi par contre). On faut aussi tout un foin des datacenters qui consomments soi-disant la blinde d’énergie, mais là aussi dans la “big picture” c’est loin d’être évident.

Donc à mon sens, si tu veux faire de l’écologie numérique pas-trop-bullshit:

  • boycotter le bitcoin et autres cryptomonnaies basés sur du proof of work énergivore
  • limiter au strict minimum et nécessaire l’achat de nouveau matos électronique (en particulier les écrans)
  • et donc (lien avec le point précédent), lorsqu’on doit vraiment choisir un nouvel équipement, prendre soin d’en choisir un qui va durer dans le temps : qualité, réparabilité, fuck l’obsolescence programmée (coucou Apple)
  • se contenter de chose simple. Plus un truc est high tech, plus il contient des métaux rares, et donc plus y’a de gens qui travaillent dans des endroits déguelasses et des conditions immondes et/ou détruisent des écosystèmes pour miner du whateveronium qui permet d’avoir un smartphone super-léger super-colorful etc
  • trouver d’autres choses à faire dans sa vie qui n’impliquent pas de high-tech ou de cramer du pétrole
  • convaincre les gens autour de toi de faire de même

Des refs à l’arrache mais en vrai j’suis loin d’être expert de la question:

8 Likes

Si ça t’évite de racheter un disque dur pour ton yunohost, à priori c’est pas si inutile (bien qu’une goutte d’eau).

La question de la goutte d’eau est intéressante: on est 8 milliards sur cette planète, en imaginant que chaque personne pollue de façon similaire et en même quantité, forcément l’action d’une personne seule ne peut pas être énorme.

Sauf qu’on ne pollue pas tous et toutes dans les mêmes quantités, en France on est probablement dans le 1er ou 2ème décile (en richesse et en pollution). Du coup, l’action d’une personne en france en matière de réduction vaudra peut être celle de 10 ou 100 personnes du bangladesh.

D’autres personnes ont un pouvoir décisionnaire qui s’applique à de nombreuses personnes, et donc elles ont un potentiel d’action plus important. Par exemple, le lobbying des ayants droits pour que la taxe copie privée s’applique aux équipements reconditionnés pourrait accentuer de facto le non réemplois des smartphone/ordi portable. Ces personnes pourraient aussi choisir d’influencer autrement.

Mais même si on peut penser qu’une grosse part relève de la responsabilité des choix de personnes dirigeant des entreprises et des états, ces choix sont tout de même plus ou moins liés à ce que les populations seraient prêtes à sacrifier. Donc agir à l’échelle de l’individu c’est aussi envoyer un signal réclamant un changement.

Pour en revenir à la question initial, il faudrait s’interroger si cette pratique ne pourrait pas accélérer la fin de vie du matos (ou au contraire la prolonger). On peut aussi se poser la question du devenir du surplus d’électricité produite la nuit…

3 Likes

Merci @Aleks pour les liens, je vais regarder cela.

Je suis d’accord avec le discours et la notion d’écologie j’ai peut-être pas choisis le bon titre pour mon sujet. Je suis conscient que cette action changera pas la face du monde, mais je peux le faire, et la machine tourne pour rien sur certains créneaux horaires, donc autant faire reposer la machine.

Cette machine est un ordinateur que j’ai récupéré qui allait à la poubelle à l’époque ou j’étais technicien formateur pour un progiciel, donc déjà une seconde vie.

Et après je suis d’accord, l « écologie » passe surtout par là sobriété numérique et le choix du matériel que l’on consomme pour l’emmener le plus loin possible.

Quid du Fairphone pour la réparabilité ? Vrais arguments ou buzz ?

Après pour se passer du high tech je suis d’accord, mais si j’aurais du mal à me passer de mon YunoHost :smiling_face_with_three_hearts:

@ljf Je n’avais pas vu les choses sous cet angle de ratio de pollution.

Si on éteint un ordinateur j’aurais tendance à penser que ça allonge sa durée de vie non ? Un peu comme une ampoule qui illumine pendant X heures, l’éteindre lui permet de pas consommer son quota ?

Merci pour cet échange c’est intéressant :slight_smile:

Sur la durée de vie vs l’extinction quotidienne, je me demande à quel point ça peut affecter le disque dur d’être coupé et redémarré 365 fois dans l’année, vs le laisser actif 1500 à 2000h de plus (grosso modo couper le serveur 5h/jour). Quelqu’un aurait des ressources là-dessus ?

1 Like

Y’a bien eu des tests sur les disques dur : Tout savoir sur la fiabilité des disques durs en 2018

Mais c’est avec des disques alimentés en permanence …

Le problème de l’extinction / allumage répétitif, c’est que ça abime les circuits électroniques.
À l’allumage, il y a un pic de courant qui apparait et qui use les composants.

C’est vrai pour l’alimentation, la carte mère, le disque dur, une ampoule …

Un équipement en fonctionnement continu s’usera moins vite.

Faites le test avec une ampoule à incandescence, on/off rapidement pendant une heure … :wink:

La durée de vie d’un équipement, c’est un nombre d’heures, mais aussi un nombre de cycles d’allumage / extinction.

C’est aussi à cause de ses pics de courant que c’est intéressant d’utiliser un onduleur (qui fait aussi parasurtenseur) : il va lisser la tension électrique fournie par le réseau et limiter l’impact sur l’équipement. On ne s’en rend pas compte, mais quand un équipement électrique se mets en route à la maison, il fait monter ou chuter la tension (très brièvement).

  • les appareils électriques : vos appareils électroménagers eux-mêmes peuvent provoquer des surtensions électriques. Ces surtensions sont généralement bénignes à court terme, car de faible ampleur. Elles se produisent généralement lorsque l’on allume ou éteint ces appareils, ou lorsqu’ils passent en veille. Ce sont ces surtensions qui vont sur le long terme détériorer vos appareils électriques en endommageant leur circuit électrique ;

(Surtension électrique : définition, causes, conséquences, solutions | Choisir.com ®)

4 Likes

En effet je connais ces statistiques sur les taux de panne et compagnie, mais là mon questionnement est plutôt sur la balance entre la “surutilisation” qui engendre une usure et le risque d’usure prématuré.
Je connais je le fait qu’un allumage use, mais ce qu’il me manque c’est à quel point ça use plus (ou non) que X heures d’utilisation.
Et autrement dit, si l’éteindre pour limiter la consommation ne viendrait pas finalement significativement réduire sa durée de vie. Ce qui est en soit un problème, et en plus deviendrait contre-productif sur le plan écologique.

Sauf quand ça fait sauter les plombs :sweat_smile:

1 Like

Bon ben, on te laisse faire le test ?
:laughing:

J’ajouterais que d’après cet article les ultra riche français ont de lourdes responsabilités écologiques même à leur propre échelle: https://www.huffingtonpost.fr/entry/un-avion-sur-dix-partant-de-france-est-un-jet-prive-une-aberration-climatique_fr_60aec5e9e4b0a24c4f84e60f

1 Like

Je préfèrerais des ressources qui en parlent, ou au moins de quoi estimer de quel côte la balance penche :wink:

The wake-up can be controled by your OS (ie, without fix-setup in your bios) with RTCWake. Here are some ressources about RTCWake :